Cervantès, lors de son séjour en prison à Oran, témoigne de son exitence où en jouant des marionnettes il passe le temps. Les farces populaires représentent Don Cristóbal comme un vieil homme avide d’argent et de plaisir